Eric Gerets quittera Marseille en fin de saison

Eric Gerets, l'entraîneur de Marseille, a annoncé mardi aux joueurs qu'il quitterait l'OM, actuel leader du Championnat de France, en fin de saison. Le contrat de Gerets, arrivé en septembre 2007, se termine cette saison.
Le 17 avril, contacté par l'Union belge de football pour succéder à René Vandereycken au poste de sélectionneur fédéral, Eric Gerets avait indiqué qu'il n'était pour l'instant pas intéressé par le poste.
Eric Gerets, 54 ans, est arrivé à Marseille en septembre 2007, alors que le club était 17e de Ligue 1.

Aujourd'hui, l'OM, qui n'a plus été sacré champion de France depuis 1992, est en tête du championnat de France, avec 5 points d'avance sur Bordeaux, à 5 journées de la fin de la compétition.

Selon plusieurs médias, l'entraîneur belge devrait rejoindre le club d'Al-Hilal Riyad en Arabie Saoudite, actuellement entraîné par un autre Belge, Georges Leekens.

Le club saoudien aurait pris contact avec Eric Gerets dès janvier, lui proposant un contrat de 9 millions d'euros pour 3 ans.

"A un moment donné, on a aussi sa fierté "

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille fait largement porter la responsabilité de son départ de l'OM aux déclarations de l'actionnaire du club Robert Louis-Dreyfus (photo) en janvier.

"Je crois que mon parcours n'a pas été trop mauvais jusqu'à maintenant. Mais après décembre, où nous avons oscillé de la 3e à la 5e place, il y a eu cette interview de Robert Louis-Dreyfus", explique Gerets, en allusion à cet entretien paru le 14 janvier dans "L'Equipe".
"Robert Louis-Dreyfus se sentait obligé de m'attaquer aussi, car je me sentais attaqué, et il a certainement oublié notre parcours. Il avait des doutes", a poursuivi Gerets.

Selon le technicien belge, le président Pape Diouf a ainsi été mis dans une situation impossible par un chef qui dit qu'il veut attendre la fin du championnat.

Expliquant qu'il avait donné un signal assez fort avec le redressement de l'équipe opéré de janvier à mars, aujourd'hui leader de L1 avec 5 points d'avance, Gerets affirme ensuite: "à un moment donné, je me suis dit: je ne peux plus attendre. J'ai pris la décision de quitter ce club, le premier où j'ai connu des sensations pareilles. C'est dommage, car en 5 minutes, ce problème aurait été réglé. Mais à un moment donné on a aussi sa fierté".