La Flandre tente encore de sauver Opel-Anvers

Dans une lettre adressée à GM Europe, le gouvernement flamand propose une opération de "sale and lease back" susceptible d'apporter 200 millions d'euros à GM.
GM pourrait alors consacrer cette somme au maintien de l'activité sur son site anversois.
Le constructeur automobile GM, au bord de la faillite, doit économiser environ 900 millions d'euros en Europe.

Le gouvernement flamand avait déjà proposé à GM de garantir à hauteur de 200 à 300 millions le financement de nouveaux investissements sur le site d'Opel Anvers.

Le gouvernement flamand propose donc aussi à GM une opération de "sale-and-lease-back" sur les terrains et bâtiments d'Opel à Anvers.

Selon les estimations, cela pourrait permettre de lever 200 millions d'euros qui seraient alors utilisés pour maintenir en activité le site d'Anvers.