"Davantage d'Europe pour sortir de la crise"

Pour sortir de la crise économique, il faut une nouvelle approche européenne qui dépasse les frontières des partis et pays de l’Union. C’est ce qu’a déclaré ce dimanche l’ancien Premier ministre Guy Verhofstadt lors de la présentation de son livre « Sortir de la crise. Comment l’Europe peut sauver le monde ».
Dans son nouvel ouvrage, publié à un peu plus d’un mois des élections européennes et régionales, Guy Verhofstadt (Open VLD) effectue une analyse des mécanismes qui ont mené à l’actuelle crise économique et financière et propose plusieurs scénarios pour sortir de cette crise.

Selon l’ex-Premier ministre, la solution se résume en deux principes : « davantage d’Europe et moins de protectionnisme ».
Verhofstadt plaide notamment en faveur d’un seul régulateur financier qui devrait contrôler le marché européen. Il défend également la création d’une « bad bank » européenne pour y placer tous les produits toxiques créés par les banques des pays de l’Union.

L’homme politique flamand veut également élaborer un « Europlan » qui puisse réformer en profondeur d’économie européenne et offrir une solution aux problèmes de mobilité et de vieillissement de la population. Selon l’ancien Premier, il faudrait en outre mettre sur pied un réseau européen de technologies d’information et de communication.

Avec la présentation de son livre, Guy Verhofstadt lançait aussi sa propre campagne électorale. Il se présente en effet comme tête de liste du parti libéral flamand Open VLD aux élections européennes.