Les jeunes flamands, conservateurs en matière de sexualité

Deux enquêtes universitaires montrent qu’un jeune flamand sur cinq préfère ne pas être vus en compagnie d’un gay ou d’une lesbienne.
Un jeune sur dix estime en outre qu’avoir un rapport sexuel avec une personne du même sexe est mal.

Sujet tabou à l'école

Une enquête réalisées par les universités de Hasselt et d’Anvers, publiée dans l’hebdomadaire flamand Klasse montre que les jeunes sont étonnamment traditionnel en ce qui concerne les rapports homme-femme.

Toutefois les jeunes filles ont une attitude plus positive concerne les gays et les lesbiennes que les jeunes garçons.

Selon l’hebdomadaire l’homosexualité est toujours un sujet tabou à l’école.
Le mouvement pro-holebi s’inquiète « Imaginez que vous vous trouvez dans une classe dans laquelle un jeune sur cinq refuse de vous fréquenter ou alors qui estime que les homos sont sales et n’ont pas les mêmes droits que les hétéros, comment vous sentiriez-vous ? » se demande Seppe Geerts du mouvement « Wel Jong Niet Hetero ».

Le mouvement pro-holebi demande que le ministre de l’Enseignement Frank Vandenbroucke inscrive ce thème dans le programme scolaire. Le cabinet du ministre a répondu que ce thème faisait déjà partie explicitement du programme scolaire.