Plus d'accidents impliquant des camions sur les routes secondaires

Contrairement à ce que l’on croit généralement, le nombre absolu d’accidents impliquant des poids lourds est de loin inférieur à celui impliquant des voitures particulières, mais les conséquences en sont deux fois plus graves.
Telles sont les conclusions d’un rapport de l’Institut Belge de la Sécurité Routière, commandé par le Secrétaire d’Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V).
Contrairement à ce que l’on croit généralement, ce ne sont pas les routiers étrangers qui sont le plus souvent impliqués dans des accidents graves avec blessés ou morts, alors qu’un routier sur deux circulant en Belgique est un étranger.
La plupart des accidents impliquant des poids lourds se produisent en dehors des autoroutes, par ailleurs, on compte sensiblement plus d’accidents impliquant des camions en Flandre qu’en Wallonie.

On déplore ainsi deux victimes sur trois sur les routes flamandes.

L’alcool au volant joue un rôle moins important que dans les accidents impliquant des voitures particulières.

Malgré les efforts en vue de promouvoir le rétroviseur anti-angle mort, les piétons et les cyclistes sont malgré tout les principales victimes.

Selon ce rapport, le nombre d’accidents pourrait diminuer si les distances entre poids-lourds et véhicules particuliers étaient mieux respectées.