La crise affecte les réservations belges vers l’étranger

Les réservations lors des vacances d'hiver ont enregistré une baisse de 5,6%. La période hivernale représente traditionnellement un quart du chiffre d'affaires des vacances. Presque toutes les destinations ont enregistré des pertes, selon les chiffres de l'Association of Belgian Tour Operators.
Les pertes, par rapport à 2007-2008, sont notamment dues au fait que les vacances de carnaval tombaient en même temps que celles des pays limitrophes. Par ailleurs, la crise économique n'a pas épargné le secteur "bien que l'impact soit limité".

Les vacances de proximité ont connu une belle envolée durant l'hiver: le nombre de voyages vers les Pays-Bas a ainsi progressé de 46,8% et en Belgique de 19,1%. La France reste la destination privilégiée malgré une baisse de 5,7% et les stations de ski italiennes ont également bien progressé.
"En général, on peut constater que les vacances en voiture ont mieux fait que les destinations en avion", a expliqué Claude Pérignon, président de l'ABTO.

Les grands perdants sont tous dans la catégorie des vacances en avion: la Turquie (-25%), la Tunisie (-11,5%), l'Espagne (-10,2%) et l'Egypte (-9,3%). Les destinations lointaines sont aussi en recul (-8,4%).

A contrario, les vacances en autocar ont progressé d'environ 34%. Quant aux city-trips, ils ont enregistré moins de réservations à cause de la crise économique et de la baisse de la confiance des consommateurs: -5,7% pour Paris et surtout -44% pour Barcelone. Londres progresse quelque peu (+7,7%).

Actuellement, les réservations pour l'été 2009 enregistrent une baisse de 8,6% jusqu'au 31 mars dernier. Les city-trips accusent un recul de 17,4%. Les formules "all-inclusive" restent elles des valeurs sûres, note enfin l'ABTO.