Feu vert pour l’astronaute Frank De Winne

L’astronaute belge Frank De Winne est prêt pour son 2e vol vers la Station spatiale internationale. Comme le Russe Roman Romanenko et le Canadien Robert Thirsk, qui prendront leur envol avec lui le 27 mai à Baïkonour dans un Soïouz, il a réussi de lourds examens devant un jury.
Frank De Winne et les astronautes russe Roman Romanenko et canadien Robert Thirsk ont passé ces dernières semaines à la Cité des Etoiles - un centre militaire situé à 32 km de Moscou - pour préparer leur examen final. Selon le jury, ils sont prêts pour leur mission vers la Station spatiale internationale (ISS).
« Tout l’équipage a réussi l’examen, et l’équipage de remplacement a également réalisé d’excellents tests. Ce matin, nous sommes passés devant la commission officielle. Tous les membres de cette commission étaient d’accord sur le très bon niveau de nos tests et ont donné le feu vert à notre départ le 27 mai », explique Frank De Winne depuis la Russie.

Les derniers tests devaient montrer comment les astronautes réagissent à des situations d’urgence.

« Ces deux derniers jours comprenaient les deux examens principaux. Nous avons répété tout le profil de vol du Soïouz, avec des cas de panne qui nous ont été donnés dans le simulateur. Nous avions aussi une journée typique à bord du simulateur de la Station spatiale internationale. Le jury a regardé comment nous réagissions en équipe à des pannes éventuelles ».
Frank De Winne ne peut pas se reposer sur ses lauriers. D’ici peu, il se rendra à la base spatiale de Baïkonour, au Kazakhstan, d’où décollera le Soïouz vers la Station spatiale internationale, le 27 mai.

« Nous pouvons encore nous reposer un peu en Russie, avant de partir pour Baïkonour, où nous serons placés en quarantaine », précise De Winne.

Pendant les premiers mois en orbite, le Belge sera ingénieur de bord, avant de prendre les rênes de l’ISS en octobre, lorsque trois des six membres d’équipage seront remplacés. L’astronaute flamand avait déjà effectué une mission de 12 jours en 2002 à bord de l’ISS. Mais en octobre, il deviendra le premier Européen à prendre le commandement de la Station spatiale internationale.