Un F-16 a tué deux talibans en Afghanistan

Un chasseur-bombardier F-16 belge a mené une intervention au sud de l’Afghanistan, à la demande des troupes britanniques présentes sur le terrain, qui a conduit à la mort de deux insurgés talibans. Ces derniers auraient préparé une embuscade avec une bombe contre l’unité britannique.
Les deux insurgés talibans qui sont décédés, la semaine dernière, avaient été repérés par un avion sans pilote qui envoyait des images aux commandants britanniques. Ils étaient en train d’enterrer un engin explosif à l’extrémité d’un pont, sur une route qui est notamment utilisée par les troupes de la force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l’Otan.

« Les talibans voulaient probablement utiliser cette bombe à l’encontre de militaires ou d’autres cibles », explique le colonel Patrick Goossens.
Les Britanniques n’ayant pas de troupes terrestres à proximité de l’endroit où les talibans enterraient la bombe, ils ont fait appel à l’unité belge. Ce sont finalement des F-16 qui ont effectué l’intervention. Les deux talibans ont été abattus avec un canon de bord de 20 mm.

La bombe qu’ils avaient enterrée a été désamorcée le lendemain par des spécialistes de la marine américaine.

L’intervention des soldats belges est surprenante, étant donné que les militaires de l’Otan se limitent en général à des missions de protection de troupes ou de convois, et n’effectuent pas d’attaques.

Selon le ministère belge de la Défense, l’intervention s’est pourtant déroulée dans les règles. « Tout ce qui s’est passé ce jour-là entre dans le cadre du mandat octroyé à nos troupes », affirme-t-on.

Le parti socialiste flamand SP.A s’interroge néanmoins à propos de l’intervention des soldats belges et demande des explications du ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V). « C’est tout à fait normal que le Parlement soit informé au sujet de tout incident qui a fait des morts. Pour De Crem ce n’est apparemment pas une évidence », affirme le député Dirk Vandermaelen (SP.A).