Europalia 2009 dédié à la Chine

A l’occasion de son 40e anniversaire, le festival artistique et culturel Europalia sera entièrement consacré à la Chine. Plus de 50 expositions, 300 événements et des dizaines d’ateliers auront lieu dans 75 villes de Belgique, mais également dans les pays voisins.
Le festival artistique et culturel Europalia a vu le jour en 1969 à Bruxelles. Chacune de ses éditions bisannuelles est consacrée à un autre pays. En 2007, le festival mettait cependant à l’honneur les 27 membres de l’Union européenne.
Cette année, Europalia sera dédié à la Chine. « Soixante ans après la naissance de la République populaire de Chine, Europalia part à la recherche de la Chine authentique, loin de tous les clichés », expliquent les organisateurs du festival.

Plus de 19 provinces, villes et régions de Chine, mais aussi 58 bibliothèques, fondations et institutions, ainsi qu’un millier d’artistes chinois prendront part à l’événement culturel de quatre mois. Ce dernier débute le 8 octobre prochain et refermera ses portes le 14 février 2010, jour où les Chinois célèbreront leur Nouvel an.

Les 50 expositions, 300 événements et dizaines d’ateliers du festival seront présentés dans 75 villes belges. Pour la première fois, Europalia sortira aussi des frontières de la Belgique pour s’installer dans diverses villes de pays voisins.

Quatre thèmes abordés

Les expositions, événements et ateliers programmés se centreront autour de quatre thèmes : Chine immortelle, Chine contemporaine, Chine haute en couleurs, la Chine et le monde. Chacun de ces thèmes sera introduit par une exposition principale.
Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar) accueillera ainsi l’exposition « Fils du ciel », consacrée à la Chine impériale. Elle comprend 5.000 objets témoins du passé de la Chine.

Le thème de la Chine contemporaine sera illustré par l’exposition « The State of Things : Brussels/Bejing », également au Bozar. Le Musée des Beaux-Arts de Bruxelles présentera « Le pavillon des orchidées. L’art de l’écriture en Chine », une exposition consacrée à l’importance de l’écriture dans la culture chinoise.

Quant aux Musées royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, ils accueilleront « La route de la soie », une exposition illustrant la relation entre la Chine et le reste du monde.

Le riche programme du festival comprend également des représentations d’opéras chinois, de théâtre, de kung-fu, des rencontres littéraires et des productions cinématographiques. Une maison de thé installée au pied du Mont des Arts, à Bruxelles, formera l’épicentre du festival, dès le 15 septembre.