Fraude au CPAS de Schaerbeek ?

Le Juge de paix de Schaerbeek a dénoncé dans plusieurs quotidiens le fait que des couples émargeant au CPAS de Schaerbeek sont invités par l'institution à simuler une séparation afin de pouvoir bénéficier de deux aides au lieu d'une.
Des couples qui touchent un revenu d'intégration à Schaerbeek sont invités par l'institution à simuler une séparation afin de pouvoir bénéficier de deux aides plutôt qu'une, dénonce le juge de paix Eric Dierickx.

Le bénéfice s'élève ainsi à un montant compris entre 500 et 700 euros par mois.

"Sur six demandes de séparations que nous traitons chaque semaine, trois proviennent de gens émargeant au Centre Public d’Aide Sociale et sont bidons", dit Eric Dierickx.

Il souligne que certains des candidats viennent avec un document manuscrit rédigé par un assistant social du CPAS leur indiquant la marche à suivre.

Il a dénoncé les fait à l'auditorat du travail. Il a pris en flagrant délit de mensonge environ 750 ménages désireux de se séparer depuis 2000.

La commune dément

Michel De Herde, échevin ayant la tutelle sur le CPAS, et Michel Milde, chef de file des conseillers de CPAS MR, ont démenti ces informations, ce mardi midi.

Selon eux, concrètement, les assistants sociaux qui reçoivent la déclaration d'un couple affirmant vouloir se séparer doivent orienter ces allocataires vers la justice de paix afin que celle-ci établisse si la séparation est réelle ou non.