Volvo: le gouvernement flamand a proposé une aide spontanée

Le gouvernement flamand a proposé spontanément en mars un soutien financier à Volvo Cars et la demande ne provenait pas de Volvo, a souligné le porte-parole de Volvo Cars Gent Mark De Mey. Volvo ne s'est pas encore prononcé sur ce point car les négociations avec le gouvernement suédois sont encore en cours.
Le porte-parole a tenu à nuancer l'information diffusée par l'AFP à la suite d'un entretien avec le patron de Volvo Stephen Odell, paru dans le journal Dagens Industri.
Ainsi, la Flandre a proposé une aide financière tout comme elle
l'avait déjà fait pour Opel.

Un soutien de 200 à 300 millions d'euros a
été promis lors d'une discussion entre Stephen Odell, le ministre-président
flamand Kris Peeters et le Premier ministre Herman Van Rompuy. "Si cela est nécessaire, mais cela n'a pas encore été le cas", a expliqué Mark De Mey.

Concernant les négociations avec le gouvernement suédois, le
porte-parole a expliqué qu'elles étaient actuellement interrompues
provisoirement mais pas abandonnées.

"Le gouvernement suédois veut d'abord recevoir des informations sur une éventuelle vente de Volvo par Ford".