Il plonge la tête de son élève dans un seau de ciment

Le professeur d'une école d'enseignement spécial à Hoegaarden risque une lourde condamnation, a indiqué vendredi le parquet de Louvain qui a ouvert une enquête après l'apparition dans les médias d'une vidéo montrant l'enseignant crier sur un adolescent avant de lui enfoncer la tête dans un seau contenant du ciment, puis de le maintenir sous un robinet ouvert. La vidéo est entre les mains de la justice.
"La victime a été récemment entendue et le témoignage a été enregistré", a indiqué le porte-parole du parquet de Louvain. Des élèves de la classe de la victime ont déjà été entendus ou seront entendus, de même que d'autres personnes concernées par le dossier.

Pour le moment, le parquet a ouvert une information mais pas d'instruction. Actuellement, aucune mesure nécessitant l'intervention d'un juge d'instruction n'est nécessaire, selon le porte-parole.

Si l'enseignant devait être poursuivi pour coups et blessures, il risquerait une peine supérieure que dans un dossier classique de ce type. Il est en effet question de plusieurs circonstances aggravantes.

La victime est un mineur d'âge, scolarisé de surcroît dans l'enseignement spécial pour des raisons physiques et mentales. En tant qu'enseignant, l'auteur présumé exerce aussi une autorité sur le jeune.

La secrétaire d'État à la personne handicapée, Julie Fernandez, s'est dite choquée. Elle a demandé au ministre flamand de l'Enseignement, Frank Vandenbroucke, des précisions au sujet de l'affaire et lui a demandé d'intervenir avec rigueur.

Le ministre Vandenbroucke a déjà laissé entendre qu'il allait examiner le dossier en profondeur. Il s'interroge aussi sur la lenteur d'intervention de l'établissement dans ce dossier.