Les listes électorales définitivement approuvées

A 23 jours des élections du 7 juin, les listes électorales ont définitivement été approuvées. Fait étonnant, le socialiste francophone Didier Donfut reste candidat malgré lui sur la liste de Mons Borinage. Il y a trois jours, l’ancien ministre wallon de l’Action sociale avait remis sa démission.
Si pour les partis traditionnels, l’approbation des listes électorales n’est que formalité administrative, pour les plus petits partis, elle peut engendrer quelques soucis, ces derniers devant en effet répondre à plusieurs règles constitutionnelles.

Tel est le cas d’un petit parti bruxellois apparaissant sous le nom de "Pensioenen+20%". Une personne a en effet quitté la liste, engendrant ainsi un déséquilibre entre les candidats hommes et femmes. La liste a dans ce cadre été rayée.

En Flandre, 72 listes électorales ont été approuvées. En Wallonie, elles se dénombrent à 164, en Belgique germanophone on en compte 6. Et finalement, en Région bruxelloise, 32 listes ont été retenues.
Un des faits marquants reste sans doute la présence de Didier Donfut (photo) sur la liste socialiste de Mons Borinage. Le ministre wallon démissionnaire sera candidat malgré lui aux élections régionales du 7 juin.

La présidente du bureau principal du tribunal de première instance de Mons a en effet refusé jeudi après-midi de modifier la liste PS sur laquelle le ministre figure, parce que cette opération nécessitait les signatures de tous les candidats socialistes de la liste, qui n'avaient pu être réunies.

Rappelons qu’à la suite des révélations sur ses cumuls, Didier Donfut avait décidé de démissionner comme ministre mais également de se retirer de la liste PS aux élections régionales.

Il figurait en 3e position sur la liste socialiste de Mons Borinage, emmenée par Elio Di Rupo.
Pour consulter la liste complète des candidats, cliquez ici.