Première inflation négative en près de 50 ans

Au cours de ce mois de mai, l’inflation est descendue à -0,37%, à la suite de la baisse importante des prix énergétiques. Il faut remonter à décembre 1960 pour trouver encore un taux d’inflation négatif en Belgique. On ne peut néanmoins parler de déflation, indique le ministre pour l’Entreprise Van Quickenborne.
Le niveau d’inflation très bas actuel résulte de l’importante diminution des prix énergétiques depuis le sommet qu’ils avaient atteint en juillet 2008. Les prix de l’électricité, du gaz naturel, du mazout de chauffage et des carburants ont diminué de 17,7% entre mai 2008 et ce mois-ci.

L’indice des prix à la consommation a baissé en mai de 0,08 point, pour s’élever à 111,25 points, contre 111,33 points en avril. L’indice santé a, lui, perdu 0,21 point et s’élève maintenant à 110,96 points. C’est ce qu’indiquent les chiffres divulgués ce jeudi par le ministre pour l’Entreprise.
Vincent Van Quickenborne (Open VLD, photo) qualifie la situation de « bonus pour le pouvoir d’achat des familles belges ». Il insiste cependant sur le fait que l’inflation négative de ce mois de mai ne peut être assimilée à une déflation.

En effet, l’inflation sous-jacente - soit l’inflation sans l’énergie - connait un léger ralentissement depuis octobre 2008, mais se situe néanmoins encore toujours à 2,2% ce mois-ci. Dans son communiqué, le ministre précise que « les biens et les services en Belgique connaissent encore une évolution de prix normale légèrement à la hausse. Bien qu’une période d’inflation globale négative s’annonce, rien ne laisse présager une spirale déflationniste ».

En 2008, encore une inflation de 5,91%

Il faut remonter à décembre 1960 pour trouver encore des traces d’inflation négative en Belgique. L’inflation se situait alors à -0,17%.

En juillet 2008, l’inflation avait par contre atteint un sommet de 5,91% à la suite de la flambée des prix énergétiques.

L’inflation négative est survenue un mois plus tôt que ne l’avait escompté le Bureau fédéral du Plan. Il s’attendait à ce phénomène à partir de juin, et estime que l’inflation restera négative jusqu’en octobre prochain.

Pour l’ensemble de l’année 2009, le Bureau du Plan évalue l’inflation moyenne à 0,3%.