L’électeur veut changer de coalition

Les Belges veulent du changement, titre samedi le quotidien « La Libre Belgique » qui publie un premier volet de son baromètre politique à paraître mardi, indiquant que les coalitions régionales n'ont plus la cote et que l'électeur voudrait tourner la page.
En Flandre, quatre Flamands sur dix se déclarent opposés à la poursuite de la tripartite traditionnelle (41% de non, 29% de oui et 30% sans avis).

Quant à une éventuelle participation de la Liste Dedecker au pouvoir en Flandre, 47% des Flamands s'y disent opposés, contre 39%qui sont favorables (14% sans avis).

Les Flamands bruxellois sont 47% à répondre non à cette question, contre 38% qui répondent oui (15% sans avis).
Si on leur demande s'ils sont partisans de la poursuite de la coalition PS-CDH actuellement au pouvoir dans leur région, les Wallons répondent non à 42%, oui à 18%, 39% étant sans avis sur la question.

Pour ce qui est de la continuation de l'Olivier (PS-CDH- Ecolo) à Bruxelles, les Bruxellois répondent non à 31%, oui à 29%, alors que 39% sont sans avis.

Les électeurs Ecolo semblent les plus opposés à la poursuite de la coalition bruxelloise, précise La Libre, qui indique qu'ils sont 32% à estimer que l'actuelle coalition doit s'arrêter, contre 16pc qui estiment qu'elle doit poursuivre son travail.