Peeters: "Anvers possède de nombreux atouts"

Le ministre président flamand Kris Peeters a réagi positivement au projet de reprise d’Opel par Magna. « Nous sommes à présent plus proches d’une solution pour Opel Europe » a estimé le ministre-président.
« Nous allons discuter les prochaines semaines avec le groupe Magna et avec le gouvernement fédéral allemand afin d’examiner à quoi pourrait ressembler une solution pour Opel-Anvers. Anvers possède de nombreux atouts et nous devons les mettre en évidence.»
Le ministre président flamand a notamment fait référence à la réunion européenne de vendredi au cours de laquelle les arguments économiques ont été privilégiés. « Par ailleurs le gouvernement flamand a proposé 500 millions d’euros afin de trouver une solution ».

Kris Peeters a encore indiqué que, dans une deuxième phase, il faudra développer un plan industriel pour parvenir à une solution définitive, qui permettra aux différents sites d'Opel de voir clair. "Il sera alors question de l'avenir d'Opel Europe et la position qu'Anvers y occupera", a encore souligné Kris Peeters

Merkel: "un test réussi pour les relations transatlantiques"

Les négociations pour sauver le constructeur automobile Opel ont été "un test pour les relations transatlantiques", qui a été "réussi", a commenté de son côté la chancelière allemande Angela Merkel
Angela Merkel a eu de nouveau des paroles sévères à l’encontre de General Motors. "Nous avons désormais certaines perspectives d'avenir", a-t-elle dit. "Les salariés le méritent, car ils ne sont pas responsables de la situation, c'est au contraire la faute d'une gestion catastrophique de GM aux Etats-unis".