30.000 tonnes de déchets pollués à l'amiante à Tessenderlo

Depuis quelques semaines, 30.000 tonnes de déchets de constructions contenant de l’amiante sont entreposés à Tessenderlo (Limbourg). Le parquet de Malines a ouvert une information judiciaire, écrit dimanche Het Nieuwsblad op zondag. Selon l’entreprise Siemens, il n’y aurait pas de danger pour la santé.
Les déchets sont entreposés depuis des semaines près d’un terrain de Tessenderlo Chemie.
Ils étaient recyclés en vue de servir à la construction d'une nouvelle centrale électrique par T-Power. En réalité, il s’agit d’un consortium de trois entreprises, Tessenderlo Chemie, Siemens et Internationale Power, qui va investir 440 millions d’euros en vue de la construction d’une nouvelle centrale électrique.

30.000 tonnes de déchets de construction recyclés ont été acheté en vue de stabiliser le sol, il s’avère à présent que ces déchets contiennent une quantité anormale d’amiante.

On ignore que faire des déchets tant que l'ampleur et de la pollution et la responsabilité de cette décharge de déchets ne sont pas établies.

Entre-temps, le sol où sont entreposés ces déchets doit resté constamment mouillé pour éviter que les particules d'amiante ne s'étendent.

Pour l’entreprise Siemens, il n’y aurait aucun danger pour la santé ni pour l’environnement.
Des sources au sein des deux entreprises ont confirmé la pollution dans le quotidien flamand Het Nieuwsblad  op zondag.

Les déchets auraient été livrés par la société DD-Recycling de Puurs, une division du groupe De Dijcker.

"Cette pollution a dû nous échapper", a réagi le responsable de l'entreprise.