Sur internet, place à l’humour décalé

"S’il est un lieu où l’accouplement des mots « Europe » et « élections » ne suscite pas un sinistre bâillement de mâchoires, c’est encore Internet. Dans le monde virtuel, vous n’avez que l’embarras du choix : l’excentricité, le ridicule, l’allusion érotique ou les classiques images de promotion et d’archives".
Ma visite a commencé par le traditionnel discours du Président du Parlement, Hans-Gert Pöttering. Inutile de s’y attarder. Que du convenu…
La campagne du gouvernement français: ennuyeuse au possible. Et ce n’est que parce les socialistes en ont dénoncé certains aspects qu’elle va atteindre un peu de renommée.

Quant à la campagne du gouvernement belge… c’est simple, je ne l’ai pas trouvée !

Plus intéressant, la campagne du Parlement européen, sur You tube. Objectif :atteindre les 18-24 ans. Des jeunes qui ont déserté les bureaux de vote lors des élections précédentes.

C’est idéal : je suis le public test, je tombe pilepoil dans la tranche d’âge. La série de petits clips - « At the polling station » - démontre que même dans les situations les plus inattendues, il y a toujours moyen d’aller voter. On aime ou on n’aime pas...
Mon préféré est sans conteste la scène du hold-up. Un braquage dans le bureau de vote tandis que les assesseurs, imperturbables, demandent aux braqueurs, leur ID - carte d’identité. Puis, indifférents aux armes pointées, exigent qu’ils enlèvent leur masque pour vérifier la correspondance avec la photo.Le tout sur fond de musique des Balkans, type Kusturica. Une vidéo, décalée, qui fonctionne bien. Au hit parade, c’est d’ailleurs une des plus vues de la campagne.

Comble du mauvais goût : le clip de la femme poursuivie par un sérial killer, aux hurlements stridents, à faire sauter mes baffles.
Autre découverte: les Yabs. Des petits bonshommes jaunes et bleus (« yellow and blue ») dont on peut suivre le parcours sur Facebook. Au nombre de 27, leur but est d’atteindre une célébrité de l’État membre qu’ils représentent avant la fin du scrutin et ce en passant de mains en mains.

Notre mascotte française s’appelle Paul Éthique, nom de code EP 10 puisque sa mission s’apparente à celle d’un agent secret (encore stagiaire), et doit être remis à Audrey Tautou. D’après les dernières photos, Paul aurait déjà atteint les Champs-Élysées et la tour Eiffel (travelling yabs), et ce grâce à seulement deux gardiens et au soutien de seulement 434 membres Facebook. Sur les 500 millions de citoyens européens, çà ne fait pas grand monde tout de même.

Un peu plus loin se trouvent des flyers illustrés de menottes en poils de lapins et de bimbos en sous-vêtements. C’est la campagne de la section française du Parlement européen des jeunes, qui ont délibérément décidé de jouer la provocation… pour réveiller le désir européen.

Apparemment la gente masculine aime mieux… du moins le désir. De là à passer à l’acte… On reste dans le monde virtuel.
Sophie Petitjean et Nicolas Gros-Verheyde

Liens

You tube : http://www.youtube.com/user/EuropeanParliament

Sur facebook : taper travelling Yabs (travelling yabs)

PEJ : http://www.pejfrance.org/

Clip UMP : http://ec.europa.eu/france/news/elections-europeennes-spot-televise_fr.htm