Herman Van Rompuy en visite en Afghanistan

Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) profite du long week-end de la Pentecôte pour effectuer une visite de deux jours en Afghanistan, une visite au cours de laquelle il se rendra auprès des militaires belges stationnés dans le pays. Herman Van Rompuy est accompagné par le ministre de la Défense Pieter De Crem.
Lundi matin, le Premier ministre a rencontré le président afghan Hamid Karzaï à Kaboul.
Herman Van Rompuy et Hamid Karzaï ont tenu au palais présidentiel de Kaboul une conférence de presse commune diffusée en direct à la télévision afghane.

Le président Karzaï a remercié la Belgique pour son soutien à la reconstruction de l'Afghanistan, dévasté par quasiment trois décennies de guerres.

Plus de 500 militaires belges stationnés dans le pays, sous le commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), qui dirige les troupes de l'Otan (58.390 hommes) présentes en Afghanistan.

Les 527 militaires belges

Sur les 527 militaires belges qui se trouvent en Afghanistan, la plupart (300) sont stationnés à Kaboul pour protéger l'aéroport. D’autres se trouvent à Kunduz, dans le nord, où ils s'occupent du déminage et de la formation de l'armée afghane et aussi à Kandahar, dans le sud, où les F-16 belges apportent un soutien aérien à l'ISAF (la force internationale d'assistance à la sécurité, dirigée par l'OTAN).

Aide financière sur le plan civil

"Nous avons fait beaucoup d'efforts en Afghanistan. Nous avons augmenté l'aide civile qui est passée de 7 à 12 millions d'euros et le volet militaire qui coûte 48 millions d'euros. Nous souhaitons donc également voir le 'rendement' dans les domaines de la sécurité, des droits de l'Homme et de l'économie", a déclaré le Premier ministre dans un entretien avec l'agence Belga.

Le gouvernement belge avait décidé, le 3 avril dernier, de poursuivre les efforts qu'il déploie actuellement sur les plans civil et militaire jusque fin 2010, à savoir après la fin de la présidence belge de l'UE, moyennant une évaluation intermédiaire de ces efforts dans le courant de l'année 2010.

Outre cette consolidation des efforts existants, le gouvernement belge avait également décidé de fournir des efforts supplémentaires.

A côté des deux avions F16 supplémentaires et du détachement permanent d'environ 25 militaires en vue d'un soutien opérationnel, la Défense enverra également quatre instructeurs militaires dans les écoles de formation de l'armée afghane de Mazar-é-Shariff et de Kaboul.

Le gouvernement fédéral a également décidé d'intensifier ses efforts sur le plan civil.

A cet effet, les efforts financiers seront doublés pour passer de 6 millions à 12 millions d'euros sur une base annuelle pour 2009 et 2010.
Cette aide est surtout dispensée via des organisations internationales - surtout les Nations unies - et concerne l'aide alimentaire, le déminage et l'organisation des élections.

Elle l'est également via deux ONG, dont "Mothers for peace" - Solidarité Afghanistan Belgique.

Cette dernière se focalise surtout sur les soins de santé et la scolarisation des femmes qui constitue un des grands problèmes en Afghanistan en raison de l'attitude des Talibans.

Lundi, le Premier ministre examinera les projets de ces ONG's.

Au cours de son séjour en Afghanistan, Herman Van Rompuy rencontrera par ailleurs le Représentant spécial de l'Union européenne Ettore Sequi, le Haut représentant civil de l'OTAN en Afghanistan Fernando Gentilini et le commandant de l'ISAF, le général américain David McKiernan.

Herman van Rompuy se rendra aussi à Dushande pour rencontrer le Premier ministre du Tadjikistan, ce dernier se trouvait encore récemment en visite en Belgique, selon Herman Van Rompuy son homologue tadjik aurait une vision très claire de l’évolution de la situation dans la région.