Une campagne pour favoriser le vote valide

A trois jours des élections régionales et européennes, le ministre de l’Intérieur Guido De Padt (Open VLD) a lancé une campagne appuyée de 72.000 affiches pour rappeler à la population comment effectuer un vote valide. Quelque 5% des électeurs émettraient en effet encore un vote blanc ou nul. A terme, De Padt veut introduire le vote électronique permettant de voter depuis son ordinateur à domicile.
Les 72.000 affiches imprimées à l’initiative du ministre de l’Intérieur Guido De Padt (photo) seront notamment apposées dans les bureaux de vote en Belgique. Chaque bureau devrait ainsi recevoir entre 5 et 6 affiches.
La campagne lancée ce jeudi par le ministre, à trois jours du scrutin européen et régional, fait suite à un test organisé par le ministère de l’Intérieur. Il y est apparu qu’un nombre encore trop important d’électeurs ne savent pas comment ils peuvent émettre un vote valable.

Quelque 150 enseignants avaient été priés de choisir 12 parlementaires dans 3 listes. Un nombre important de ces enseignants ne sont pas parvenus à émettre un vote valide.

Pour nombre de personnes, le vote - qui est obligatoire en Belgique - demeure une lourde tâche. Les personnes à mobilité restreinte, les seniors, mais aussi les étudiants en cette période d’examens de fin d’année scolaire, donnent souvent une procuration à quelqu’un qui va voter pour eux. Le ministre de l’Intérieur souhaite donc que soit rendu possible, à terme, le vote via l’internet.
Le vote électronique est déjà une réalité dans certains pays, comme en Estonie. Guido De Padt précise que certaines conditions doivent d’abord être remplies avant de pouvoir lancer le vote via l’internet. Il songe notamment à la sécurisation, mais aussi à la préservation du secret du vote.

« Il serait aussi plus facile pour les personnes qui séjournent à l’étranger de pouvoir voter depuis chez elles via l’internet », affirme De Padt. « Il s’agit bien d’un projet pour un avenir lointain, mais nous allons tout de même y travailler. Il faudra notamment trouver une base politique pour réaliser ce projet ».