Le CD&V laisse les autres partis loin derrière

Le CD&V semble se profiler comme le plus grand parti de Flandre. C’est en tous cas ce qui ressort d’un sondage réalisé par la VRT et le quotidien De Standaard. Le reste du paysage politique flamand semble en outre s’émietter, alors que les petits partis comme la N-VA et la Liste Dedecker progressent.
Selon ce sondage, le CD&V est l’unique parti à passer le cap des 20% de votes favorables. Avec 22,4%, les chrétiens-démocrates flamands laissent les autres partis loin derrière, dans un paysage éclaté.

La lutte pour la deuxième place reste totalement ouverte : le Vlaams Belang, le SP.A et l’Open VLD sont sur le champ de bataille. La N-VA et la Liste Dedecker continuent toutefois leur progression et demeurent ainsi des candidats potentiels.

Les libéraux de l’Open VLD semblent ne pas pouvoir inverser leur tendance à la baisse. Le parti passe ainsi de 17,6% lors du dernier sondage à 16,7%. Leur perte s’élève à 3,3% par rapport aux résultats électoraux flamands de 2004.

Le SP.A atteint pour sa part les 14,3%. C’est autant que lors du dernier sondage (14,2%), mais beaucoup moins que ce qu’il avait obtenu aux élections de 2004 : 19,9% (-4,6%). Le parti socialiste flamand passe toutefois de justesse devant le Vlaams Belang. Lors du dernier sondage, le parti d’extrême droite avait grimpé à 16,2%, mais rechute cette fois à 14%, soit son point le plus bas.

Le Vlaams Belang perd de nombreuses voix en faveur de la N-VA, d’où la nette progression de cette dernière. Lors du dernier sondage, les nationalistes flamands avaient chuté à 7,3%. Ils remontent toutefois la pente pour atteindre les 10% dans le dernier sondage. De nombreux électeurs contestataires qui n’avaient auparavant pas d’autre choix que de voter pour le Vlaams Belang, semblent trouver satisfaction auprès du parti de Bart De Wever. Ce dernier obtient d’ailleurs également un bon score personnel.

La Liste DeDecker obtient également un bon résultat : le parti passe de 10,5% à 11,7%. C’est donc 5,1% de plus que lors des élections fédérales de 2007.

Le parti écolo flamand Groen ! chute pour sa part légèrement et passe de 9,2% à 8,3%. Ils gagnent toutefois 0,7% par rapport aux dernières élections régionales. Toujours selon ce dernier sondage, le parti social-libéral SLP n’atteint pas le seuil électoral. Lors du dernier sondage il avait obtenu 1,9%, mais retombe de nouveau à 1%.

La fin du cartel CD&V/N-VA semble bénéfique

En 2004 et en 2007, le CD&V et la NV-A s’étaient présentés aux électeurs sous un cartel uni. Ce 7 juin, ils auront chacun leur propre liste. Selon le sondage, il semble que la rupture de ce cartel leur a été bénéfique. Réunis, ils obtiennent en effet le meilleur résultat jamais obtenu auparavant.

Qui sera le 3ème partenaire de coalition ?

Les chiffres de ce dernier sondage font apparaître trois possibilités de coalition possibles. En principe, le CD&V et l’Open VLD pourront choisir entre trois partenaires potentiels : la N-VA, le SP.A ou la Liste Dedecker. Scientifiquement, ils pourraient également former une coalition avec le Vlaams Belang, mais le respect du cordon sanitaire exclu cette possibilité.
Le sondage a été réalisé une semaine avant le jour des élections auprès d’un échantillon de 1.005 personnes. Il s’agit donc d’une photographie instantanée, avec une marge d’erreur de 2 à 2,5%.