Le roi Albert II fête ses 75 ans

Né au Château du Stuyvenberg, à Bruxelles, le 6 juin 1934, le roi Albert II fête ce samedi son 75e anniversaire. Il prêta serment devant les Chambres réunies le 9 août 1993, peu après le décès de son frère, le roi Baudouin. Albert II est le souverain le plus âgé en exercice qu’ait eu la Belgique depuis son indépendance en 1830. Et il ne songerait pas encore à laisser la place à son fils ainé, le prince Philippe.
Le roi Albert II, qui reçut le titre de prince de Liège à sa naissance, est le fils du roi Léopold III et de la reine Astrid, née princesse de Suède. Il avait une sœur et un frère aînés, Joséphine-Charlotte et Baudouin.
Le 2 juillet 1959, Albert II épousait Donna Paola Ruffo di Calabria, issue d’une famille princière italienne (photo). De cette union - dont on fêtera cet été le 50e anniversaire - sont nés trois enfants : le prince Philippe (héritier au trône et lui-même père de 4 enfants), la princesse Astrid (5 enfants) et le prince Laurent (3 enfants).

Au début des années 1990, nul ne se doutait qu’Albert II et Paola monteraient un jour sur le trône. Tout portait en effet à croire que ce serait le prince Philippe qui prendrait la succession du roi Baudouin, qui ne possédait pas d’enfant. Son oncle avait commencé à la préparer à cette fonction. Mais à l’été 1993, Baudouin décédait inopinément, alors qu’il passait des vacances en Espagne avec son épouse, la reine Fabiola.

Il y a bientôt 16 ans, à la suite de ce brusque décès, le prince de Liège et son épouse étaient donc appelés à monter sur le trône. Depuis, Albert II s’est révélé un souverain proche du peuple, extraverti et jovial, tourné tant vers les richesses et diversités régionales de son pays que vers l’Europe et le reste du monde.

Symbole d’unité

La Belgique étant une monarchie constitutionnelle, le roi des Belges a essentiellement pour tâche de représenter son pays.
Dans ce pays aux trois langues officielles, aux Communautés et Régions, le souverain représente également un symbole d’unité qui doit tenter de maintenir ensemble les Flamands, les francophones et la minorité germanophone.

Depuis le début de son règne, Albert II a connu nombre de moments plus difficiles : crises gouvernementales, scandales environnementaux, l’affaire des rapts et meurtres d’enfants perpétrés par Marc Dutroux, et les disputes communautaires qui ont exigé du souverain beaucoup de doigté.

Ces scandales - ainsi que certaines révélations sur la vie privée du roi - n’ont cependant pas terni son image. Albert II est aimé d’une majorité des Belges pour sa chaleur, son humour et son enthousiasme, mais aussi son amour pour la bière et les motos rapides.

Souverain belge le plus âgé en exercice

Le premier roi des Belges, Léopold Ier, qui était monté sur le trône en 1831, mourut le 10 décembre 1865, six jours seulement avant son 75e anniversaire.

Cinq autres monarques belges lui ont succédé. Léopold II décéda à 74 ans et 251 jours, Albert Ier à l’âge de 58 ans et 10 mois, à la suite d’une chute en montagne.

Léopold III, le père du souverain actuel, abdiqua à l’âge de 49 ans et 7 mois, tandis que son fils aîné, Baudouin, mourut en plein exercice de ses fonctions, à 62 ans et 10 mois.

Albert II est donc actuellement le souverain belge le plus âgé qui soit encore en exercice.