Germanophones : "la coalition se maintient"

"La majorité sortante s'est maintenue et veut continuer à gouverner, comme il avait été convenu avant les élections", a indiqué le ministre-président germanophone Karl-Heinz Lambertz.
Avec ses 29,48% (-3,31%), le CSP reste premier parti germanophone, après avoir passé la dernière législature dans l'opposition.

Le SP du ministre-président Karl-Heinz Lambertz affiche 18,53% (-0,49%) et devance le PFF (MR) qui recueille 18,12% (-2,86%), Ecolo avec 14,80 (+6,61%) et ProDG avec 14,27% (+2,58% par rapport à PJU-PDB).

Vivant perd 2,53% à 4,81%. Le CSP et le PFF perdent un siège, ProDG en gagne un, tout comme Ecolo. Le SP et Vivant enregistrent un statu quo.

De la sorte, le CSP compte dorénavant 7 sièges au parlement de la Communauté germanophone, le SP 5, le PFF et ProDG 4, Ecolo 3 et Vivant 2.

La majorité dispose ainsi de 13 sièges, contre 12 à l'opposition CSP-Ecolo-Vivant. "Nous avons tout simplement perdu les élections", a reconnu sobrement Pascal Arimont.