Les bureaux de vote ont fermé leurs portes

Le scrutin est à présent terminé y compris dans les bureaux de vote électronique. Le Premier ministre fédéral Herman Van Rompuy (CD&V) a accompli son devoir électoral à Rhode-Saint-Genèse (Brabant flamand).
A 15h05, tous les bureaux de vote automatisés étaient fermés, sauf ceux de Knesselaere en Flandre orientale, a indiqué le portail du SPF Intérieur dimanche après-midi.

Une panne de courant était survenue à Knesselaere vers 13h00 et n'avait été résolue que vers 13h45 avec la mise en route d'un groupe électrogène.

Les bureaux où l'on votait sur papier sont fermés depuis quelques heures et le dépouillement des résultats est en cours. Les premiers résultats sont attendus vers 16h00.

Le portail du Service public fédéral (SPF) Intérieur relevait dimanche vers 11 heures, trois heures après l’ouverture des bureaux de vote pour les élections européennes et régionales, une trentaine de problèmes techniques toujours non résolus.
Au total, 320 interventions ont été demandées, précise le site internet. La moitié de ces interventions portaient sur des cas de cartes bloquées dans le lecteur.

Pour 25 % des problèmes, il s’agissait de machines à voter qui se bloquent après une fausse manœuvre.

Enfin, 20 % des ennuis techniques étaient dus à des écrans défaillants.

En Flandre, 17.943 machines à voter ont été installées contre 3.704 en Wallonie et 3.500 à Bruxelles.
A Woluwe-Saint-Etienne (Brabant flamand), une panne de courant est survenue peu après 8h30, empêchant ainsi cinq bureaux de vote de travailler.

La cause de la panne n’a pas immédiatement été trouvée et les pompiers ont dû installer un groupe électrogène afin de permettre le début du vote.