UE: Verhofstadt remporte le duel contre Dehaene

Aux élections européennes, Guy Verhofstadt, tête de liste de l’Open VLD, est parvenu à limiter les dégâts. Son parti perd 1 pourcent mais garde ses trois sièges. Avec près de 13%, il devient le deuxième parti belge après le CD&V, qui garde aussi 3 sièges. Le Vlaams Belang perd 1 de ses 2 sièges, alors que la N-VA et la Liste Dedecker en ont chacun 1. Du côté francophone, le MR et le PS perdent chacun 1 siège, alors qu'Ecolo en gagne 1.
En Belgique, on attendait notamment avec impatience le résultat du duel des titans qui se jouait entre Guy Verhofstadt et Jean-Luc Dehaene, têtes de liste de l'Open VLD et du CD&V. Le libéral flamand l'emporte finalement sur son aîné démocrate-chrétien, avec 90.000 voix de préférence.

Guy Verhofstadt (photo) a ainsi remporté 534.067 voix de préférence, alors que Jean-Luc Dehaene obtient 440.367 voix de préférence. L'ancien Premier ministre CD&V Yves Leterme obtient 260.858 voix et le président de la N-VA, Bart De Wever, 213.915 voix de préférence.
Comme partout en Flandre, le Vlaams Belang subit une lourde défaite aux Européennes. Le parti d’extrême-droite recule de 4,4% au Parlement européen, et doit ainsi céder un de ses deux sièges.

Le CD&V et l'Open VLD se tassent légèrement, mais peuvent tous deux conserver leurs 3 sièges au Parlement européen. L'ancien partenaire de cartel du CD&V, la N-VA, obtient 6% des voix et reçoit donc 1 siège.

Les socialistes flamands du SP.A obtiennent 8% au niveau du Royaume mais conservent leurs 2 sièges. Les verts de Groen! atteignent près de 5% et gardent leur siège.
 
La Liste Dedecker arrive à 4,5%, ce qui lui pourvoit un siège au Parlement européen. Le SLP reste à 0,4%, un score moins élevé que le PVDA qui obtient 1%. Tous deux sont dépourvus de siège européen.

Rappelons que comparativement aux élections européennes de 2004, la Belgique doit céder deux de ses sièges au Parlement européen, un en Flandre et un en Wallonie.

Le MR et le PS perdent un siège, Ecolo en gagne un

En retrait, mais toujours premier pour le collège électoral francophone au scrutin européen, le PS obtient près de 11% au niveau du Royaume et perd donc 1siège à Strasbourg. Il lui en reste néanmoins 3.

Les libéraux du MR, qui disposait jusqu'à présent de 3 sièges, passent à 2, tandis que les Ecolos - en progression de près de 5% au niveau du Royaume et du 13% au niveau du collège électoral francophone - passent eux de 1 à 2 sièges. Le cdH humaniste, qui disposait d'un siège, le conserve dans l'assemblée renouvelée.

Au sein du collège électoral germanophone, le parti démocrate-chrétien CSP conserve son unique siège.