Une reprise économique début 2010?

Le creux conjoncturel est en vue et devrait être atteint au 4e trimestre de cette année, mais la reprise ne sera que très faible en 2010 et lente. C’est ce que révèle la dernière enquête conjoncturelle menée par la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) auprès de ses secteurs.
Cette enquête révèle "quelques lueurs d'espoir", a expliqué l'économiste en chef de la FEB, Isabelle Callens, alors que son administrateur délégué, Rudi Thomaes (photo), a parlé de messages positifs.
"Nous sommes convaincus que le creux conjoncturel devrait être atteint durant le 4e trimestre, à moins d'une nouvelle vague de problèmes sur les marchés financiers ou de la faillite de quelques grandes entreprises", a-t-elle ajouté.

Sur base de cette enquête, la FEB estime que la croissance économique belge sera négative en 2009, à -3,3%. En 2010, elle n'atteindra que 0,2% en 2010.

En ce qui concerne l'emploi, les entreprises belges s'attendent toutefois à une nouvelle détérioration de la situation, alors que les investissements resteront faibles cette année.