Toutes les mesures prises contre la pandémie

Suite au relèvement du niveau d’alerte sur la grippe A/H1N1 au maximum de 6, décidé ce jeudi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Belgique ne prendra pas de mesures supplémentaires. C’est ce qu’a indiqué le virologue Marc Van Ranst, qui dirige le Commissariat interministériel Influenza.
Le relèvement du niveau d’alerte sur la grippe mexicaine au maximum de 6 signifie que la maladie est maintenant considérée comme une pandémie. L’Organisation mondiale de la santé indique ainsi que les critères sont rencontrés pour pouvoir parler d’une épidémie qui se transmet d’homme à homme et qui s’est propagée au niveau mondial.

Il s'agit de la première pandémie de grippe depuis 1968. A l'époque, la grippe de Hong Kong avait tué environ un million de citoyens dans le monde. La première pandémie du 21e siècle a contaminé jusqu'ici près de 30.000 personnes dans 74 pays. Quelque 144 personnes sont décédées.
La Belgique ne prendra pas de mesures préventives supplémentaires à la suite du relèvement du niveau d’alerte. Selon le Commissariat interministériel Influenza, les autorités ont en effet déjà pris toutes les mesures de précaution nécessaires.

« La situation en Belgique n’en est pas modifiée. Nous l’avons déjà anticipée il y a un certain temps. Tout ce qui doit être réglé l’a été », a déclaré le virologue Marc Van Ranst (photo), qui dirige le Commissariat Influenza. « La proclamation d’une pandémie ne signifie pas que la maladie est devenue plus grave. Cela signifie juste que la maladie touche le monde entier. L’OMS a vraisemblablement décidé d’attendre jusqu’à maintenant pour relever le niveau d’alerte afin que d’autres pays puissent s’y préparer ».

Pandémie modérée

Marc Van Ranst précise également que « des firmes sont en train de développer un vaccin. Les souches qui sont nécessaires pour fabriquer le vaccin sont actuellement optimalisées. On pourra ensuite commencer à produire des vaccins ». Le virologue indique néanmoins que le vaccin pourrait encore se faire attendre pendant 6 mois.

L’Organisation mondiale de la santé estime que la pandémie pourrait durer entre 1 et 2 ans. Elle affirme cependant qu’il n’y a pas lieu de paniquer : la grippe A/H1N1 n’est pas un virus dangereux et la plupart des patients guérissent rapidement, souvent sans même recevoir de traitement.

En Belgique, on a recensé jusqu’ici 14 cas de grippe mexicaine.