Des soldats belges à nouveau sous le feu des Talibans

Les militaires belges participant à la formation de l'Armée afghane ont à nouveau dû faire usage de leurs armes lundi lors d'un accrochage dans le nord de l'Afghanistan. C'est ce qu'a confirmé le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, sans livrer de détail.
"J'attends encore le rapport", a indiqué lundi après-midi le ministre de la Défense. "La seule information que j'ai, c'est que tout le monde est à présent rentré à la base".
Pieter De Crem (photo) a toutefois indiqué que le contingent afghan supervisé par les militaires belges avait dû faire appel à une autre unité afghane, encadrée par des soldats allemands celle-là, pour repousser les assaillants.

Ce nouvel incident avec des formateurs belges intervient après un autre accrochage survenu jeudi dernier où trente militaires belges, et les recrues afghanes, étaient tombées dans un guet-apens monté par les talibans.