"Trois, c'est une fête, quatre, c'est une foule"

Le formateur flamand Kris Peeters souhaite avoir des éclaircissements d'ici le week-end sur le nom des partis qui seront amenés à former le prochain gouvernement en Flandre. Le président de la N-VA, Bart De Wever, a d’ores et déjà exprimé sa préférence pour une coalition de 3 partis.
Mercredi, le formateur entamera ses rencontres individuelles avec des représentants de la N-VA, du CD&V, du sp.a et de l'Open Vld.
Kris Peeters (photo) espère savoir, après ces entretiens, si le futur gouvernement flamand sera composé de 3 ou 4 partis. Il ne s'est pas prononcé sur une préférence.

Le formateur flamand a déposé sur la table 6 "cadres" sur base desquels il veut pouvoir élaborer un accord de gouvernement et former une majorité: la réaction à la crise économique, la concrétisation du Plan d'action pour la Flandre (Vlaanderen in Actie), le cadre budgétaire, la Flandre sociale, une gouvernance efficace et la réforme de l'Etat.

Ce matin, Kris Peeters a rencontré la N-VA. A midi, il discuté avec le CD&V. Cet après-midi, ce sera au tour du SP.A. L’Open VLD sera entendu en soirée.

De Wever préfère une coalition à 3

Le président de la N-VA a d’ores et déjà plaidé pour une coalition de 3 partis en Flandre plutôt qu'une grande coalition réunissant 4 partis.

"Trois, c'est une fête, quatre, c'est une foule", a déclaré mercredi Bart De Wever avant le début des négociations de la délégation de son parti avec le formateur flamand Kris Peeters.

Il ne s'est cependant pas exprimé sur les partis qui ont sa préférence pour la prochaine coalition.