Les banques bloquent 45.000 cartes de crédit

Alors que la banque Dexia aurait été victime d'une fraude concernant environ 50 000 cartes de crédit, les systèmes de détection d'Atos Wordline ont constaté des opérations de fraude dans plusieurs banques. Le montant de cette fraude est actuellement estimée à 1,2 millions d’euros.
Le leader européen des transactions électroniques a, en concertation avec les banques, bloqué à titre préventif 45 000 cartes de paiement susceptibles d’avoir été manipulées.

Dans les prochains jours, les différentes banques informeront les clients concernés, explique Febelfin, la Fédération belge du secteur financier dans son communiqué.

Le secteur regrette les désagréments éventuels mais souligne qu'en cas de blocage des cartes de paiement, le client recevra automatiquement et gratuitement une nouvelle carte.

La fraude en elle-même daterait du mois de mars. Sur environ 1.000 cartes concernées, une fraude de 1,2 millions d’euros a d’ores et déjà été décelée.

Ce matin, le quotidien francophone Vers L’Avenir dévoilait que la banque Dexia avait vraisemblablement été victime d’une fraude sans précédent concernant plus de 50.000 cartes de crédit. Environ 50 à 60 clients par agence seraient concernées par cette fraude.

Dexia comptant en Belgique quelque 850 agences, on estime à 50.000 le nombre de cartes de crédit piratées.

Info

S'ils souhaitent de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à leur banque. Dans le cas présent, ils ne doivent pas appeler le service CardStop (070/344-344) pour faire bloquer leur carte: leur banque prendra automatiquement les mesures nécessaires et s'occupera elle-même du blocage. Enfin, en cas de plaintes, les clients peuvent s'adresser au service de médiation du secteur financier.