Les agriculteurs manifestent à nouveau

Une partie des 700 à 800 agriculteurs, venus essentiellement de Belgique, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Pologne, qui étaient arrivées jeudi à Bruxelles pour protester contre les prix actuels du lait - en marge du sommet européen - poursuivent ce vendredi leur action. La capitale a une nouvelle fois été paralysée par des embouteillages. Jeudi soir, un incident a eu lieu entre fermiers et forces de l’ordre.
Ce vendredi matin, le rond-point Montgomery - situé à l’entrée de Bruxelles et pas trop loin du bâtiment où se réunit, pour la 2e journée consécutive, le sommet européen - était une nouvelle fois occupé par une vingtaine de tracteurs de producteurs de lait. Les agriculteurs ont passé la nuit dans le parc du Cinquantenaire tout proche.
Une nouvelle action était prévue vers midi au rond-point Schumann, au pied du siège de la Commission européenne. Une colonne de tracteurs est également partie en direction de l'Atomium, à Laeken.

Des fermiers ont également bloqué les rues aux alentours de la Bourse, de la Place Louise et du Boulevard Reyers dans la capitale.

En début d'après-midi, la plupart des problèmes de circulation dans la capitale semblaient néanmoins d'abord résolus. Selon le porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ixelles, Christian De Coninck, des problèmes ne subsistaient plus qu'à Montgomery et sur le Boulevard Léopold III, à hauteur du siège de l'Otan.

Autour du rond-point Schuman l'atmosphère entre agriculteurs et forces de l'ordre restait tendue. Plus tard dans l'après-midi, des fermiers organisaient cependant de nouveaux barrages dans la capitale et se rendaient aussi à l'aéroport de Zaventem.

Un incident jeudi soir

La nuit s’est déroulée dans le calme au parc du Cinquantenaire, malgré un incident survenu jeudi vers 23h00.
Des producteurs de lait avaient tenté une escarmouche en soirée, mettant le feu à des ballots de paille à proximité du rond-point Schumann qui était protégé par la police. Les forces de l’ordre avaient préparé des canons à eau, mais n’ont finalement pas dû les utiliser.

Ce seraient avant tout des fermiers allemands qui forment le noyau dur des manifestants. Ils ont juré de rester à Bruxelles dans l’attente d’une réponse à leurs exigences, et ont planté leurs tentes dans le parc du Cinquantenaire.

Une grande manifestation est prévue lundi à Luxembourg - en marge du Conseil « agriculture et pêche » qui doit s’y tenir -, pour réclamer des prix plus élevés et garantis pour le lait. Les fermiers devraient se rendre de Bruxelles à Luxembourg en colonnes.