Marc Sleen a son musée bruxellois

L’œuvre importante du dessinateur flamand Marc Sleen, âgé de 86 ans, pourra dorénavant être admirée par les amateurs de bande dessinée dans un tout nouveau musée qui ouvre ses portes au public ce vendredi. Il est situé à la Rue des Sables, à Bruxelles, juste en face du Centre belge de la bande dessinée.
L’inauguration du tout nouveau musée avait lieu ce jeudi, en présence du roi Albert II et du ministre Guy Vanhengel, qui est responsable pour l’image de la Région de Bruxelles-Capitale. De longue date, il plaidait en faveur de l’ouverture d’un Musée Sleen.

« C’est un merveilleux point d’orgue à l’année 2009 qui, dans la Région de Bruxelles-Capitale, était placée sous le signe de l’histoire en images. Marc Sleen est un dessinateur classique dans le monde de la bande dessinée, tout comme Hergé. D’autre part, la capitale bilingue joue un rôle crucial dans les récits de Sleen », expliquait ce jeudi Guy Vanhengel, lors de l’inauguration.

Son record : 200 albums de « Néron »

Né en décembre 1922 à Gentbrugge sous le nom de Marcel Honoré Nestor Neels, celui qui est aujourd’hui connu au niveau international sous le nom d’artiste de Marc Sleen suivit une formation de dessin à l’Institut Saint-Luc à Gand. En 1944, il commençait à travailler comme caricaturiste politique au quotidien De Standaard.
Sa première bande dessinée portait le titre « Les aventures de Nez ». Entre 1952 et 1965, Sleen travaille à la BD « Octave Blaireau ». Il créera 600 blagues et 5 albums avec ce personnage. Sleen édite également dans le quotidien Het Volk.

On doit aussi à Sleen la série « Miche et Célestin Radis », une BD pour enfants. Mais la création qui rendit Marc Sleen véritablement célèbre sont « Les aventures de Néron et C° » (Nero en néerlandais). Les premières planches parurent en 1947 dans le quotidien « De Nieuwe Gids ». La rédaction se trouvait à la Rue des Sables, à Bruxelles. Le 200e album, intitulé « Les petits frères bleus », parut en mai 1999.

Marc Sleen figure d’ailleurs au Livre des Records pour avoir réalisé, pratiquement seul, ces 200 albums de Néron. En 1965, il passait du journal Het Volk au groupe de presse De Standaard, ce qui déclencha une guerre entre les deux quotidiens. C’est en 2003, à l’âge de 80 ans, que Sleen décidait de mettre un terme à sa série.

Le dessinateur flamand a reçu nombre de distinctions pour ses créations. En 1998, il était également anobli par le roi Albert II. Il porte le titre de chevalier.
Le Musée Marc Sleen est situé au n° 31/33 de la Rue des Sables, à 1000 Bruxelles.

Il est ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 11 à 13h00 et de 14 à 18h00. Les billets d'entrée s'achètent au Centre belge de la bandedessinée, situé au n° 20 de la Rue des Sables.

Pour d'autres informations sur Marc Sleen, consultez le site de la Fondation Marc Sleen.