Manifestation devant l'ambassade d'Iran à Bruxelles

Plus de 800 personnes ont manifesté samedi après-midi devant l'ambassade d'Iran à Bruxelles pour protester contre les résultats, faussés selon elles, des récentes élections en Iran et pour condamner l'interdiction par le pouvoir iranien des rassemblements de l'opposition.
Les opposants au régime de Téhéran réclament de nouvelles élections et non un simple recomptage partiel des voix.
Les manifestants ont témoigné leur solidarité avec les Iraniens qui défilent depuis plusieurs jours dans les rues de Téhéran en scandant des slogans tels que "Où est ma voix?", "Nous condamnons le coup d'Etat de Khamenei" et "Ahmadi Bye Bye".
Ils demandent aux autorités belges et européennes de ne pas reconnaître les résultats du récent scrutin présidentiel en Iran. "Nous assistons à un coup d'Etat d'Ahmadinejad", a déclaré samedi le porte-parole des manifestants, Ali Samad, précisant que "plusieurs sources sur place ont fait état de fraudes".
Quelques figures politiques, principalement francophones, étaient également présentes samedi après-midi devant l'ambassade européenne, à l'instar par exemple d'Isabelle Durant, co-présidente d'Ecolo.

"Pour nous, il va de soi que ni l'autorité fédérale ni l'Europe ne peuvent pas reconnaître le résultat des récentes élections en Iran.

Cela constituera une priorité pour nous au cours des prochains jours.

Nous tenons également à apporter notre soutien aux sans-papiers iraniens et nous espérons que le gouvernement fédéral mettra un terme à leur incertitude", a-t-elle dit.