Van Rompuy: “Il était devenu un véritable ami”

Karel Van Miert comptait également de nombreux amis en dehors du parti socialiste. Le Premier ministre fédéral Herman Van Rompuy (CD&V) qui est de la même génération que lui regrette la perte d’un ami. "Nous nous rencontrions régulièrement en famille. Nous avions même prévu de faire quelque chose ensemble au mois d’août".
"Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en 1988 lors des négociations en vue de la réforme de l’Etat, depuis j’ai toujours eu beaucoup de respect et de sympathie pour lui" a déclaré Herman Van Rompuy.
En politique, il recherchait toujours des solutions et un consensus, mais était aussi un homme de convictions. Sa plus grande conviction était son engagement européen.

"Un monument en Flandre"

Le ministre-président flamand Kris Peeters (Cd&V) a présenté au nom du gouvernement flamand ses condoléances à la famille de Karel van Miert.
"Karel Van Miert était réellement un monument en Flandre. Ses mérites en tant que Commissaire européen et comme homme politique sont d’une valeur inestimable.

J’ai connu Karel Van Miert comme un homme engagé et intelligent qui s’est battu durant des années pour donner à la Flandre un rayonnement international" a ajouté Kris Peeters.