"Le Pompei bientôt libéré"

Lors d’une communication effectuée par téléphone satellite avec l’agence Reuters, des pirates somaliens ont annoncé qu'ils allaient libérer le bateau belge Pompei capturé il y a plus de deux mois, avec à son bord dix membres d'équipage.
Le porte-parole des pirates, qui se fait appeler "Mohamed Ali", a indiqué que les négociations ont été clôturées au bout de vingt jours. Selon lui, une rançon de 2,8 millions de dollars aurait été payée.

Le Pompei, un bateau spécialisé dans la pose de roches, co-propriété des sociétés Jan De Nul et Deme, a été capturé le 18 avril au large des côtes somaliennes. Le navire était en route pour les Seychelles.

Le centre de crise fédéral ne compte pas réagir avant la libération effective du Pompei.

Mardi, des pirates somaliens ont laissé repartir un navire néerlandais, détourné depuis six semaines, libérant son équipage ukrainien dont l'un des membres a été tué.

Une rançon de 1,3 million de dollars a été versée aux pirates par le propriétaire du bateau, ont indiqué les autorités ukrainiennes selon lesquelles l'argent aurait été largué par un avion.