Un Belge condamné au Qatar

Le Belge Philippe Bogaert retenu depuis décembre à l’ambassade de Belgique au Qatar a été condamné à trois ans de prison par la justice de ce pays pour avoir émis de "faux chèques".
En avril de l’année dernière, Philippe Bogaert s’est rendu au Qatar pour diriger une filiale du groupe belge de communication Dialogic.
Après la faillite de cette entreprise, un conflit est né avec l’actionnaire qatari qui exige à présent une énorme somme d’argent de dommage.

Il n’est pas autorisé à quitter le pays et a trouvé refuge à l’ambassade de Belgique au Qatar.

On lui reproche une faillite frauduleuse et l’émission de faux chèques, ce que nie notre compatriote.
Jusqu’à présent, toutes les tentatives diplomatiques ont échoué. Son épouse et ses enfants ont mené des actions symboliques pour attirer l’attention sur le sort de Philippe Bogaert.

L’homme d’affaires originaire de Beauvechain compte interjeter appel de sa condamnation à trois ans de prison.

Mais pour payer les honoraires de son avocat, il a besoin de 4.000 euros, qu’il n’a pas. Il a donc lancé via son site web (hostageinqatar.com) un appel aux dons.