La faïencerie Royal Bosch a trouvé repreneur

Le tribunal du commerce de Mons (en province du Hainaut) a définitivement approuvé, ce lundi, la reprise de la manufacture Royal Bosch, installée à La Louvière, par l’homme d’affaires bruxellois Patrick De Maeyer. Quelque 39 des 47 ouvriers seront réembauchés.
Royal Bosch est la dernière faïencerie belge encore en vie. Le 26 février dernier, la manufacture ancrée à La Louvière était cependant déclarée en faillite.

L’homme d’affaires bruxellois Patrick De Maeyer se montra intéressé par une reprise de l’entreprise mondialement réputée et fit une offre.

Le tribunal du commerce de Mons vient donc d’approuver définitivement, ce lundi, l’offre de reprise avancée, au terme de mois de négociations. Elle permettra à 39 des 47 travailleurs - dont l'ancienneté dépasse souvent les 30 ans - de conserver leur emploi sous la nouvelle direction.

La décision du tribunal - qui permet le sauvetage de Royal Bosch - a été accueillie par des applaudissements et des pleurs de joie de certains travailleurs.

En partenariat avec la Région wallonne, Patrick De Maeyer deviendra bientôt propriétaire de la marque Royal Bosch, des bâtiments et du stock de la manufacture. Le collège communal de La Louvière avait marqué son accord, ce lundi matin, au nouveau projet industriel de Patrick De Maeyer.