Tom Boonen courra le Tour de France

La Chambre arbitrale du sport du Comité olympique français a rendu son jugement ce vendredi midi et décidé d’autoriser le champion de Belgique à prendre part à l’édition 2009 de la Grande Boucle, qui débute ce samedi. L’équipe Quick Step avait saisi la CNOSF parce que les organisateurs du Tour ont refusé la participation de Boonen, testé positif à la cocaïne en avril, hors compétition.
Le 18 juin dernier, l’ASO organisateur du Tour de France décidait d’interdire à Tom Boonen de participer à la Grande Boucle de cette année, à la suite d’un contrôle positif à la cocaïne - hors compétition - en avril dernier. En 2008, l’ASO avait déjà pris la même décision pour Boonen, pour un problème identique.

Quick Step, l’équipe du tout nouveau champion de Belgique, portait donc plainte devant le tribunal de Grande instance de Nanterre, pour tenter de faire annuler la décision de l’ASO. Le 30 juin dernier, le juge des référés, chargé du dossier, déclarait être incompétent en la matière.
Quick Step se tournait alors, dès mardi, vers la Chambre arbitrale du sport du Comité olympique français (CNOSF), à Paris. Cette dernière entamait ce jeudi l’étude du dossier et se prononçait ce vendredi midi : Tom Boonen est autorisé à prendre part au Tour 2009.

La décision de la CNOSF est définitive, l’ASO ne pouvant plus aller en appel. Le champion de Belgique se présentera donc samedi au départ du Tour, à Monaco, après un an d’absence. Il visera avant tout le maillot vert.

« Nous sommes soulagés de cette bonne nouvelle », a affirmé Jean-Louis Dupont, l’un des avocats de Boonen. « Le jugement a été communiqué sans explication. Cette explication et les motifs ne seront connus que dans quelques semaines ».