Un Belge analyse la neige sur Mars

Le scientifique Frank Daerden, membre de l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), est le seul Européen qui ait été sollicité par la NASA pour participer à l’analyse des toutes nouvelles données sur les nuages et la pluie de l’atmosphère martienne, et en particulier sur les chutes de neige.
Au cours de cette analyse, le Dr Daerden a mesuré des cristaux de glace de tailles exceptionnelles. Le magazine scientifique Science publie ce 3 juillet l’information complète.

La NASA (l’agence gouvernementale responsable du programme spatial des Etats-Unis) possède depuis 2008 un atterrisseur (Phoenix) dans le pôle nord martien. La sonde de la mission Phoenix (photo) a atterri sur Mars le 25 mai 2008. Il s’agissait de la première sonde à se poser dans le pôle nord de la planète rouge. Elle transporte à son bord une station météorologique canadienne pour la mesure des conditions météorologiques locales.
Parmi les instruments qui se trouvent à bord de cette station météo il y a un LIDAR, doté d’un faisceau laser capable de détecter de façon très précise les nuages de l’atmosphère martienne.

Le LIDAR a ainsi permis de constater que pendant l’été et l’automne martiens, une couche de nuages nocturnes se forme à une altitude de 4 kilomètres. Ces nuages semblent être constitués de neige fondante.

Ce nouveau type de nuages découverts sur Mars est très semblable aux nuages cirrus que l’on connait sur la terre. Des photos des nuages martiens ont été prises par des caméras installées sur la sonde.

La découverte la plus remarquable est cependant celle d’une pluie de cristaux de glace provenant de ces nuages. Dans de nombreux cas, cette pluie a atteint la surface de Mars. On peut la qualifier de pluie de glace ou de neige.

Frank Daerden, expert des nuages de glace

Le scientifique belge sollicité par la NASA est un expert de longue date dans l’étude des nuages de glace, tant sur Terre que sur Mars. C’est la raison pour laquelle il a été invité par l’équipe de Phoenix pour participer à l’analyse des données des nuages et de la pluie sur la planète rouge.

A partir des mesures du LIDAR, Daerden a pu déterminer la taille des cristaux de glace. Elle est d’environ 127 micromètres de long. Jamais auparavant des particules de glace de cette taille n’avaient été détectées sur Mars. Les cristaux de glace sont comparables aux particules de pluie de glace terrestres.

Sous la direction de Frank Daerden, l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique a développé un modèle informatique pour l’étude de nuages de glace sur Mars. Ce modèle sera très utile à l’analyse future des données de la sonde Phoenix.