Peine de mort pour le meurtre de Belges au Yémen

Six Yéménites accusés d’avoir perpétré des attentats au nom de l’organisation terroriste Al-Qaïda ont été condamnés à mort, ce lundi, par un tribunal de Sanaa. L’un des attentats, commis en 2008, avait notamment coûté la vie à deux touristes belges.
Le verdict a été rendu ce lundi par une cour spécialisée dans les affaires de terrorisme, qui jugeait 16 personnes, depuis le 11 mars dernier, pour appartenance au réseau terroriste Al-Qaïda et pour avoir perpétré 13 attaques armées, dont certaines contre des intérêts occidentaux.

Le tribunal de Sanaa a condamné six des 16 prévenus - des ressortissants yéménites - à la peine de mort. Ces derniers ont protesté contre leur condamnation en scandant « Allah Akhbar » (« Dieu est grand » en français).

Les 10 autres prévenus ont écopé de peines de prison ferme. Un Saoudien et un trois Syriens ont ainsi écopé chacun de 15 ans de prison, tandis qu’un autre Syrien a reçu 12 ans de prison. Les cinq autres Yéménites ont été condamnés à diverses peines allant de 8 à 15 ans de prison. Les condamnés ont la possibilité d’interjeter appel.

Trois victimes belges

L’un des attentats perpétrés en 2008 par les prévenus a coûté la vie à deux touristes belges. Il s’agissait de deux femmes. L’une d’entre elles était originaire de Bruges (Flandre occidentale) et l’autre de Flandre orientale. Elles participaient à une excursion, avec d’autres Belges, dans la région orientale de Hadramaout.

Le véhicule transportant les Belges a été pris sous le feu des terroristes. Les deux femmes ont succombé, tandis qu’un autre touriste belge était blessé. Il a survécu à ses blessures.