"Il vaut mieux éviter d’utiliser ses mains"

L’armée a entamé le transport d’inhibiteurs de virus et de masques antiseptiques contre la grippe mexicaine. Les entreprises donnent pour leur part des conseils de prévention aux membres de leur personnel.
Les inhibiteurs de virus et les masques antiseptiques proviennent du dépôt national et sont transportés par l’armée vers les points de distributions provinciaux. De là, ils seront envoyés vers les services de soins communaux et vers les médecins.

"Une quinzaine de véhicules et tout autant de chauffeurs et d’accompagnateurs sont chargés de ce transport", indique la porte-parole de la Défense, Ingrid Baeck. "Nous disposons au total de 90.000 doses d’inhibiteurs et de 900.000 masques", ajoute-t-elle.
De nombreuses entreprises ont également décidé d’agir face à la grippe A/H1N1, en recommandant notamment toute une série de moyens de prévention. L’hygiène est le facteur le plus souvent avancé.

Ainsi, selon la banque Dexia, il est tout simplement plus sûr de ne plus utiliser ses mains. L’entreprise conseille donc à son personnel de ne plus serrer de mains. Il est également conseillé de taper sur le clavier d’ordinateur avec l’articulation des doigts et non plus avec le bout des doigts ou encore d’ouvrir une porte en utilisant son coude.

La SNCB s’arme également contre la grippe A/H1N1. Environ 10.000 masques ont été mis à disposition du personnel. Les accompagnateurs de train ont pour leur part reçu des gels désinfectants.

De son côté, l’entreprise Janssen Pharmaceutica va plus loin en installent à l’entrée de l’entreprise un détecteur de température du corps humain.