Le port de Gand essuie un sérieux revers

Le volume de marchandises traitées dans le port de Gand (Flandre orientale) au cours du premier semestre de cette année a diminué de près de 30% par rapport au volume traité au cours de la première moitié de l’an dernier.
Le volume de marchandises traitées a notamment diminué dans les secteurs de l’acier et de l’industrie automobile. Les marchandises liquides et les matériaux de construction souffrent par contre nettement moins de la crise économique.
L’entreprise portuaire gantoise estime que les chiffres en baisse ne doivent pas occasionner de panique. L’échevin du port, Sas Van Rouveroy (Open VLD), reste plutôt optimiste.

« La production d’acier a chuté à la fin de 2008, mais se rétablit maintenant progressivement. Le second haut-fourneau d’Arcelor-Mittal à Gand ne sera relancé que cet été, ce qui aura immédiatement des conséquences importantes pour le port gantois ».

Ce mercredi, le port d’Anvers avait également annoncé un ralentissement net de son traitement de marchandises. Les chiffres à la baisse sont essentiellement dus à la crise économique.