Des soldats belges victimes de tirs en Afghanistan

Par deux fois au cours de cette semaine, des militaires belges ont été touchés au nord de l’Afghanistan lors d’incidents armés. Les patrouilles allemandes, en compagnie desquelles ils se déplaçaient, avaient été prises sous des feux. L’information provient du site internet du ministère belge de la Défense, qui fournit chaque semaine un aperçu des incidents éventuels qui sont survenus en Afghanistan.
Les incidents se sont produits les 14 et 15 juillet derniers. Le premier jour, c’est une patrouille allemande - qui se déplaçait en compagnie d’un équipe belge de déminage - qui a été touchée par les tirs de petites armes à feu pendant une opération de nettoyage. L’incident s’est produit à 15 kilomètres à l’ouest de Kunduz, et n’a pas eu d’autres conséquences.

Un jour plus tard, une patrouille allemande a à nouveau été victime de tirs dans la même région. La patrouille était accompagnée par une équipe belge de collaboration civile-militaire. Cette fois encore, il n’y a pas eu de blessé, mais bien des dégâts matériels.

Une centaine de militaires belges (photo d’archives) sont actuellement stationnés à Kunduz. Quelque 69 d’entre eux font partie de l’équipe « Operational Mentoring and Liaison Team » (OMLT), qui est chargée de l’accompagnement d’un bataillon afghan.

Une vingtaine d’autres soldats belges font partie de l’équipe « Provincial Reconstruction Team » (PRT) qui, à Kunduz, est placée sous commandement allemand.