Tom Boonen quitte le Tour de France

Le champion de Belgique de cyclisme abandonne l’édition 2009 de la Grande Boucle. Le coureur de l’équipe Quick-Step a en effet été malade toute la nuit. Il a dû vomir à plusieurs reprises et a de la fièvre. Le directeur de l’équipe, Patrick Lefevere, a confirmé l’abandon de Boonen qui, après Jurgen Van de Walle, est le second Belge à abandonner le Tour.
L’abandon pour maladie met brusquement fin à une édition peu glorieuse du Tour de France pour Tom Boonen. Une édition à laquelle il n’avait d’ailleurs été autorisé qu’in extremis à prendre part.

En juin dernier, l’ASO (la société qui organise le Tour) avait en effet décidé d’interdire la participation au coureur belge en raison d’un contrôle positif à la cocaïne effectué en avril dernier, hors compétition, sur Boonen.
Ce n’est finalement que le 9 juillet dernier, à la veille du départ de la Grande Boucle, que la Chambre arbitrale du sport du Comité olympique français - vers laquelle s’était tournée la direction de l’équipe de Quick Step - autorisait le champion de Belgique à prendre le départ à Monaco.

L’incertitude à propos de sa participation semblait avoir miné Tom Boonen, qui se révéla fatigué moralement et physiquement diminué pendant les premières étapes du Tour. La compétition fut en outre émaillée de chutes du champion belge, qui ne parvint d’ailleurs pas à y réaliser de résultat notoire.

Boonen n’a jamais pu figurer parmi les 10 premiers dans aucune des étapes depuis Monaco et se situait à la 148e place au classement général au moment de son abandon. Ce dimanche matin, il décidait de jeter l’éponge après avoir passé la nuit à vomir et fait de la fièvre.

'Rarement été aussi malade"

« Depuis le début du Tour, je souffrais d’un virus », expliquait Boonen brièvement ce dimanche matin à Pontarlier. « Il s’est déclaré cette nuit. Hier soir, j’étais une épave après la course et cette nuit j’ai été malade comme rarement auparavant. J’ai encore mal aux muscles et à la tête. Lorsque je me tiens debout, je dois faire attention de ne pas tomber. J’ai essayé de manger, mais cela n’a pas été possible. La compétition s’arrête ici pour moi. C’est dommage ».