Le défilé du 21 juillet sous haute surveillance

Pendant le traditionnel défilé militaire pour la Fête Nationale, ce 21 juillet sur la Place des Palais, les mesures de sécurité seront encore renforcées par rapport aux années précédentes. Les services de l’ordre seront présents en masse. Le ministère de l’Intérieur ne veut prendre aucun risque à la suite, notamment, de menaces prononcées à l’encontre de la reine Fabiola.
« A la suite des événements survenus à Apeldoorn, aux Pays-Bas, lors de la Journée de la Reine et également en raison de menaces prononcées à l’encontre de la reine Fabiola (photo), nous avons été obligés de renforcer les mesures de sécurité » à l’occasion de la Fête Nationale, expliquait ce lundi le chef du protocole du ministère de l’Intérieur, Eddy Van den Bussche.

« La sécurité sera renforcée sur tout le périmètre du défilé ». A la Place des Palais, où se trouvent notamment les tribunes pour les représentants de la famille royale et des gouvernements du pays, des contrôles doubles ont été prévus.

Les services de l’ordre vérifieront ainsi que toutes les personnes qui veulent entrer sur la Place des Palais possèdent bien les cartes d’accès nécessaires à cet effet. Ils demanderont également à pouvoir contrôler les sacs à main et sacs à dos de ces spectateurs.

Quant à la famille royale, elle sera entourée d’une surveillance renforcée. Pour des raisons de sécurité, le ministère de l’Intérieur ne divulgue pas davantage de détails à propos de cette surveillance.
Ce 21 juillet, le défilé militaire célèbrera les 60 ans de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), ainsi que les 175 ans de l’Ecole royale militaire.

La grande fête populaire au parc de Bruxelles - lancée il y a 25 ans à l’instigation de feu le roi Baudouin - débordera sur toute la Rue de la Régence jusqu’à la Place Poelaert, ainsi que sur le Grand Sablon.