Mondial 2018: candidature belgo-néerlandaise "sympathique"

Le roi Albert II et le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) ont reçu ce lundi le président de la Fédération internationale de football (FIFA), le Suisse Joseph Blatter, pour tenter de promouvoir la candidature conjointe de la Belgique et des Pays-Bas à l’organisation du Mondial de football en 2018 ou 2022.
Sur une note humoristique, le Premier ministre Herman Van Rompuy a reçu le président de la FIFA Sepp Blatter en lui remettant un énorme ballon de football en chocolat. « Fabrication belge », précisait le démocrate-chrétien flamand, « qui ne contient certainement pas de chocolat suisse ».
Le roi Albert II et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Freddy Thielemans, participaient également à la rencontre, pour tenter d’apporter leur soutien à la candidature belgo-néerlandaise pour le Mondial 2018.

Joseph Blatter s’est également rendu dans les bureaux de l’Union belge de football (URBSFA). Il y a souligné que la double candidature belgo-néerlandaise ne posait pas problème à la FIFA puisqu’il s’agissait d’une candidature commune en tant qu’organisateur unique, et non pas d’une alliance de deux organisateurs distincts, comme cela l’avait été pour la Corée du Sud et le Japon en 2002.

Joseph Blatter a en outre qualifié de « sympathique » la candidature belgo-néerlandaise.

La FIFA annoncera en décembre 2010 les noms des pays qui accueilleront le Mondial de football en 2018 et en 2022.