Face aux étrangers, des Flamands mitigés

Selon le rapport 2009 des Indicateurs régionaux flamands (VRIND), le nombre d’étrangers résidant en Flandre a augmenté de 30% depuis 2002. Les sentiments de la population flamande face à cette augmentation de la population immigrée restent très partagés.
Chaque année, à la demande du gouvernement flamand, les Indicateurs régionaux flamands prennent notamment le pouls de la population autochtone dans sa relation aux migrants. Le rapport 2009 de ces Indicateurs révèle ainsi que le nombre d’étrangers résidant en Flandre a augmenté de 30% par rapport à 2002. Les allochtones représentent ainsi maintenant 5,8% de la population dans le Nord de la Belgique.

Les chiffres du VRIND indiquent également que les réactions de la population flamande face à cette diversité grandissante n’ont guère changé au fil des années. Leurs sentiments restent en effet très mitigés.
Ainsi les hommes, les jeunes et les personnes ayant bénéficié d’une formation poussée se montrent plus tolérants face aux étrangers. Un quart des Flamands estiment que les migrants contribuent à la prospérité de la communauté, tandis que 50% des personnes interrogées trouvent que la présence des allochtones est enrichissante pour la société.

En revanche, près d’un tiers des Flamands se montrent méfiants, voire très négatifs vis-à-vis des musulmans. Leur tolérance face au port du voile par les femmes musulmanes est passée de 25 à 20% depuis 2004.

Enfin 90% des Flamands estiment que les étrangers qui s’installent en Belgique doivent s’adapter à la culture de leur pays d’accueil.

Le Flamand très productif

Pour ce qui est du domaine socio-économique, les Indicateurs révèlent que la productivité de travail des Flamands dépasse de 30% la moyenne européenne. Ce qui signifie en quelque sorte qu’un employeur flamand obtient 30% de productivité supplémentaire d’un employé, pour le même salaire qu’ailleurs en Europe.

Cette avance rétrécit cependant progressivement.

La Flandre se montre par contre moins bonne élève que la moyenne européenne dans le domaine du pourcentage de personnes qui exercent un emploi et du nombre de jeunes entrepreneurs.