Pour les Belges, le pire reste à venir

Plus de deux Belges sur trois estiment que la crise économique actuelle n'a pas encore fait sentir tous ses pires effets sur l'emploi, lesquels resteraient encore à venir, selon un sondage Eurobaromètre publié vendredi par la Commission européenne.
Selon cette étude, 69% des Belges sondés -contre 61% des Européens- pensent que le chômage, qui a déjà sensiblement progressé au cours des 9 derniers mois en Europe, va encore s'aggraver.
Seuls 33% des Belges interrogés redoutent toutefois de perdre leur propre emploi dans les mois à venir.

Ceux-ci s'en font plutôt pour l'emploi de leur conjoint, mais surtout celui de leurs enfants.

Pas moins de 51% des Belges craignent ainsi de voir leurs progénitures aboutir prochainement au chômage en raison de la crise actuelle, montre encore l'étude