Bruges : la femme qui a loué l’hélicoptère identifiée

La justice a identifié la femme qui, sous le faux nom de Kelly Verstraeten, avait loué jeudi l'hélicoptère qui a permis l'évasion d'Ashraf Sekkaki et deux autres détenus de la prison de Bruges, rapportent mardi De Standaard et Het Nieuwsblad.
Cette femme de 24 ans s’appelle en réalité Lesley D. et est la petite amie d'un des trois évadés, Mohammed Johri. Elle habite Hoboken près d'Anvers avec sa mère.

La voix sur le répondeur automatique

Leur logement a été perquisitionné au cours du week-end. Les enquêteurs ont découvert des éléments, montrant que Lesley D. aurait programmé l'évasion.

Il y a quelque temps, le patron d’une firme de location d’hélicoptère de Wetteren (Flandre orientale) a reçu un coup de téléphone d’une certaine Kelly Verstraeten qui voulait effectuer une réservation pour le jeudi 16 juillet, soit une semaine avant l’évasion.

Le patron avait trouvé cet appel suspect car le vol devait absolument avoir lieu un jeudi à 16h30 mais que la date n’avait aucune importance.

Finalement la complice a téléphoné à une autre firme de location à Dixmude et c’est à l’aide de cet hélicoptère que l’évasion a eu lieu.

La voix de Lesley D. a néanmoins été reconnue par ses proches lors de la diffusion par les médias de  l'enregistrement du répondeur automatique de l’entreprise de location d'hélicoptères de Wetteren.

Toujours en fuite

Cinq jours après l’évasion Lesley D. et les trois évadés sont toujours en fuite.

Leur complice qui était resté bloqué dans la cour intérieur de la prison comparaît ce mardi devant la chambre du conseil.