Petites pensions mais pas pauvres pour autant

En Belgique, 23% des personnes âgées touchent une retraite dont le montant est inférieur au seuil de pauvreté.
Notre pays fait donc moins bien que la moyenne européenne qui est de 19%. Mais cela ne signifie pas que les aînés belges font partie des plus pauvres d’Europe.
Ces chiffres proviennent d’une étude de la Commission européenne qui examine quel est le nombre de personnes âgées vivant sous le seuil de pauvreté.
Ceux qui perçoivent moins que 60% du revenu moyen, vit officiellement sous le seuil de pauvreté.

Parmi les 27 Etats membres, ce sont surtout les personnes âgées d’Estonie, de Lettonie de Chypre et de Grande Bretagne qui sont les plus pauvres.

En moyenne, 19% des seniors européens vivent en dessous du seuil de pauvreté. En Grande Bretagne c’est 30%, à Chypre 51% et en Belgique 23%. Les retraites touchées en Belgique sont donc parmi les plus basses d’Europe.

Le paradoxe belge des pensions

Pourtant le niveau de vie de nos séniors est supérieur à celui des aînés de Grande Bretagne.

Les Belges sont de grands épargnants et ont donc souvent des économies dont ils peuvent profiter après leur vie professionnelle.

De nombreuses personnes âgées sont aussi propriétaires de leur logement et ne doivent donc pas payer de loyer.

Si les pensions belges sont parmi les plus basses, le niveau de vie de nos séniors et lui parmi les plus hauts d’Europe. C'est le paraodoxe belge des pensions.